Communiqué de presse, 11 mars 2021

Communiqué de presse / United European Adoptees 11 mars 2021

Un mouvement européen des adoptés réclame une reconnaissance officielle des pratiques illicites autour de l’adoption, et l’ouverture de commissions d’enquête.

Dans toute l’Europe, des pratiques illégales autour de l’adoption sont révélées chaque jour : des personnes adoptées retrouvent leur famille biologique, découvrent les circonstances troubles de leur adoption et les pratiques d’intermédiaires corrompus et sans éthique, et comprennent que des associations – agréées par les états – ont floué les parents adoptifs, qui leur avaient fait pleinement confiance. En Espagne, en Italie, en France, en Belgique, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Allemagne : partout en Europe, les récits sont les mêmes. On les retrouve dans les médias, qui s’emparent de ces histoires chaque fois qu’une personne adoptée issue de l’adoption illégale retrouve sa famille biologique. Ce qui est présenté comme un fait isolé et inédit devient malheureusement banal et les personnes adoptées sont de plus en plus nombreuses à s’interroger.

Cette récurrence pointe des dysfonctionnements systémiques et est la source de notre action : 

  • Nous, personnes adoptées de tous les pays de l’Union Européenne, avons décidé d’unir nos voix et lançons le mouvement United European Adoptees pour nous faire entendre au niveau européen. 
  • Nous demandons à la Présidente de la commission, au Président du conseil européen, aux vice-présidents mais aussi aux députés européens d’entendre nos voix afin de faire la lumière sur ces pratiques illicites et dérives avérées.
  • Nous sollicitons les États membres à mener une commission d’enquête dans tous les pays de l’Union Européenne. Nous demandons une reconnaissance officielle de l’Europe de cet état de fait indéniable.

Récemment, le gouvernement néerlandais a décrété la suspension temporaire de l’adoption à l’international suite à la reconnaissance officielle de pratiques illicites observées dans leur pays. En décembre dernier, le gouvernement suisse a exprimé ses regrets et mis en place des dispositifs d’aide à la recherche aux origines : ces avancées ont été possibles grâce à l’action et l’union de personnes adoptées, qui s’engagent, enquêtent et font avancer ensemble ces revendications. Dans tous les pays européens, des associations et des collectifs travaillent de leur côté pour faire entendre la voix des adoptés. Nous voulons aujourd’hui unir nos forces et mener notre action au niveau européen, car force est de constater que les pays d’origine ont approvisionné durant des décennies tous les pays d’Europe 


Espagne : enfants adoptés sous le régime de Franco, Guatemala, Maroc…
Italie : les enfants adoptés de Roumanie entre 2016 et 2018
France : Haïti, Mali, Éthiopie, Sri Lanka, Guatemala, Roumanie, Pérou, Liban, Tchad, Réunion…
Belgique : Chili, Rwanda, Éthiopie, Sri Lanka, Guatemala, Corée de Sud, Inde…
Luxembourg : Guatemala, Sri Lanka, Vietnam
Pays-Bas : Chili, Sri Lanka, Guatemala, Colombie, Corée de Sud, Inde, Brésil, Argentine…
Allemagne : Inde, Guatemala…
Suède : Brésil, Inde, Sri Lanka, Guatemala, Vietnam, Chine,
Grèce : trafic d’enfants et d’ovocytes…
Danemark : Brésil, Guatemala, Chine, Vietnam
Suisse : Sri Lanka

Au vu de la multiplication des procédures pénales en cours, partout dans l’Union, il est temps que les systèmes judiciaires des États-membres mesurent l’ampleur du phénomène.

Nous exigeons des institutions européennes qu’elles fassent la lumière sur l’adoption internationale en Europe et ses pratiques illicites, nous exigeons une reconnaissance officielle des erreurs du passé et des mesures pour qu’elles ne se reproduisent plus au niveau européen. 

Nicolas BEAUFOUR / Mariela SR – Coline FANON / Emmanuelle HEBERT /
An JACOBS / Marie-Kadiatou MARRE

https://unitedeuropeanadoptees.com
unitedeuroadoptees@gmail.com

United European Adoptees est un collectif européen indépendant et autonome de toutes associations et institutions liées à l’adoption. Il a pour vocation de fédérer les personnes adoptées à l’international et vivant en Europe. Outre la demande d’ouvertures d’enquêtes auprès du Parlement Européen ce collectif a pour mission de réfléchir à des propositions pour faire évoluer l’adoption dans l’éthique et le respect des droits fondamentaux de l’enfant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close